Sélection de festivals et lieux:

english


nederlands

né en 1956, Dunkerque, France

Je suis attiré par la contemplation du chaos, de la complexité, l'entremêlement des multiples réalités.

J'aime regarder/écouter le hasard en mouvement, sa vitesse, sa texture, sa densité, percevoir les paramètres que je sens communs avec les différents flux de la réalité qui m'entourent, plus précisement le son, les fréquences qui le composent et l'espace, la météo, les reflets de la lumière, la circulation de l'énergie dans le paysage sonore ou visuel.

Je transpose très simplement ces perceptions en sons, en mouvements de lumière, en actions incertaines.


Je produis dans plusieurs directions, installations sonores et plastiques, performances, concerts, et chansons, objets divers, depuis 1984.


Je me suis concentré ces dernières années sur des machines sonores amplifiées, de petites dimensions, que j’utilise en concert. Avec ces machines, j’explore la densité, les combinaisons de matières sonores faites et mixées en direct ; chaque machine comporte un ou plusieurs instruments mis en œuvre par un système mécanique. J’aime montrer l’aspect visuel du son en train de se produire, l’incertitude en action, celle de la machine et la mienne qui joue avec tout çà.


Plus largement, l’outil et son influence sur l’individu m’intéressent, les outils-prothèses, sonores ou non, comme le costume de l'homme-voilier que je présente sous forme d’actions, des mots trouvés-assemblés m'ont conduit à faire des chansons.


J'ai appliqué également les hasards mécaniques à la lumière.

j'ai réalisé une forme de cinéma d'animation abstrait-concret créé en direct par des objets le plus souvent translucides qui déplacent à l'intérieur de projecteurs.


Je vois la musique comme un travail de l'espace, je me sens comme un témoin de la complexité.


Comment çà a commencé  :


Dès 5 ans, j’ai été impressionné par les sons et la matière visuelle des immenses installations portuaires de Dunkerque. Au même moment, je me suis mis à construire mes jouets en volume, en partant du carton et d’objets trouvés.

Un autre souvenir fort: l'attente de passer, le dimanche lors de la promenade en voiture dans le port, sur le pont de l'écluse Trystram; rouler sur le tablier du pont en acier donnait un son mystérieux qui ne durait que quelques secondes, qui me fascinait et que j'aurai voulu écouter longtemps.

Avec mon premier poste de radio, en 1967, je découvre les groupes anglais de guitares saturées, c’est le déclic avec la musique, et je ne le comprends pas à ce moment mais ce sont les matières sonores complexes qui m'intéressent.

Vers l'âge de 13 ans, je cherche à faire du cinéma d'animation et devant le manque de moyens, je fabrique un projecteur qui fait 8 images/seconde qui me permet de projeter mes bandes de papiers dessinées.

Puis je perds le fil des idées avec les années d'école.


A 25 ans, j'apprends le saxophone à l'Ecole de Musique, et peu à peu, j'ai envie d'entendre une musique que je ne trouve pas dans les concerts de jazz et à la radio. Lassé des cours de saxophone orientés vers la virtuosité, alors que j'éprouve de gros problèmes de synchronisation main droite - main gauche, je décide de ne plus choisir de notes et je fais un saxophone sans clé, pour me concentrer sur le souffle.


Au début des années 80, émergent boites à rythmes électroniques, sampleurs, synthétiseurs FM, c'est la house music, le jazz redécouvert, les arts plastiques sont alors en pleine période conceptuelle; pour ma part je fais le lien entre les paysages sonores portuaires de mon enfance, les guitares, et je recommence le bricolage, en réunissant la lutherie, la mécanique, les objets trouvés, la musique, dans une première machine sonore acoustique, une boite à rythme programmable qui sert d’accompagnement dans mes improvisations avec mes nouveaux instruments comme les trompes et orgues éoliens.


Durant les transports la machine se dérègle et je dois admettre que le résultat est plus intéressant que ce que je programme; je me souviens de la météorologie que je connais un peu - j'ai été pilote de planeur - et j'accepte l'intervention du hasard, de l'incertitude, que j'introduis de plus en plus dans chaque geste sonore, chaque action ou machine.



France

festival 38 ème Rugissants, Grenoble

CCAM, festival Musique Action, Nancy

Musiques en Scènes GRAME, Lyon

Biennale de Lyon 2001, MAC, Lyon

GMEA, Albi

Lille capitale culturelle 2004

Aéronef, Lille

10 ème Anniversaire de la FNAC, Lille

Musée des Beaux Arts, Dunkerque

Cie Preljocaj, ballet Liqueurs de Chairs

Arts Décoratifs, La Laiterie, Strasbourg

Maison de la Culture, St Etienne

le Confort Moderne, Poitiers

Théâtre du Manège, Reims

Le Lieu Unique, Nantes

Arsenal, Metz

festival de Jazz, Mulhouse

Festival Musiques traditionnelles et Métissées, Parthenay

Festival des Musiques Innovatrices,

St Etienne

Festival du Film d'Animation, Annecy

festival MIMI, Marseille

TNS, Strasbourg

25 ème anniversaire de The Ex, Pays Bas, Belgique, France, Allemagne

Festival d'Avignon, L'Echange de Claudel, Julie Brochen


Paris et région parisienne

Cité des Sciences et de l'Industrie

festival Sons d'Hiver

festival Emergences

Instants Chavirés

Maison des Arts

Théâtre de l'Agora, Evry

la Guinguette des Pirates

Frac Le Plateau

Mains d'Oeuvres

festival June Events

Centre National Etudes Spatiales


Belgique

Halles de Schaerbeek, Bruxelles

Le Grand Hornu, Mons

Maison de la Culture, Tournai

Charleroi Danses

MUHKA, Anvers

Vooruit, Gand

Limelight, Kortrijk

Ars Musica, Liege

De Singel, Anvers

Allemagne

Musiktage, Donaueschingen

Podewil, Berlin

KinderKinder, Hamburg


Pays Bas

Tent, Rotterdam

Apollohuis, Eindhoven

Tent, Rotterdam

De Ijsbrekker, Amsterdam

Worm, Rotterdam


Royaume Uni

Festival de Jazz, Bath


Suisse

Belluard Bollwerk International, Fribourg

festival de la Bâtie, mamco, Genève

Figura Theater Festival, Baden


Canada

Fimav, Victoriaville


Autriche

Music Unlimited, Wells

Linz, capitale culturelle


Divers festivals en Ethiopie, Norvège, Liban, Luxembourg, Argentine.


2015 Avec le Vent, installation sonore acoustique en extérieur,

créée pour Mons 2015, Capitale Européenne de la Culture


2014 Jardin Composite, installation machines sonores, boites lumineuses, objets trouvés.

30ème Festival Musiques Actions, Vandoeuvre les Nancy


2013 ・2014 Les Bruits de Couloir, spectacle sur un univers psychiatrique avec les phonographies de Marc Pichelin, et les photographies de Kristof Guez.

Festival Musiques Actions, Vandoeuvre les Nancy


2013 A l'Ombre du Dessicateur, installation sur le thème des dessicateurs.

production la Condition Publique, Roubaix,

Dunkerque capitale régionale culturelle 2013

Zinc, Friche Belle de Mai


2012 Passage, installations dans un tunnel du 19ème au bord du Lot et orchestre participatif avec les habitants de Capdenac.

assistants: Emmanuelle Grama, Antonin Carette.

production Derrière le Hublot, Capdenac


2011 - 2012 performance avec Michel Visot, exobiologiste et Didier Petit, violoncelle.

CNES, Festival Sidération, Paris


2011 - 2012 Faites des Petits Bateaux, projet poétique participatif de construction de petits voiliers et mise ・l'eau en fanfare, assistants Emmanuelle Grama, Fabian Foort, Antonin Carette.

production Le Bateau Feu, scène nationale, Dunkerque


2008 - 2014 Zone Translucide, installation de machines à lumière entourées de musique électro-acoustique, composée au GMEA ・ Albi lors d'une Commande d'Etat.

co-production  et résidences au GMEA, Albi, la Maison Salvan, Labège, à l'Abbaye de Noirlac, ville de Rambouillet, avec le soutien de la DRAC Nord - Pas de Calais.

présentée  à l'Echangeur, Fère en tardennois, Life, St Nazaire, La Condition Publique, Roubaix


2012 - 2013 Les Hommes Voiliers, performance participative poétique en costume de voilier

festival les Accroches Coeurs, Angers, festival de l'Entorse, Gravelines


2010 - 2014 MAsses, concert-paysage solo de machines amplifiées.

Halles de Schaerbeek Bruxelles, festival Excentrique, festival Derrière le Hublot, Capdenac, Jazz ・la Villette for Kids Pantin, Brise-Glace Reims, CésaréReims, Life, St Nazaire, Lieu Unique, Nantes


2009 Exposition collective avec la Fundacion Patagonista (B) ・Buenos Aeres.


2009 - 2010 Calais.doc, réalisation d'une vidéo avec Goetz Rogge (D) sur les paysages de Calais accompagnée par un orchestre de participants jouant en direct sur des objets fabriqués. Assitante: Emmanuelle Grama, direction de l'orchestre  : Antonin Carette.

Résidence de création et d'échange au Centre Culturel Gérard Philipe.


2009 Tournée de Silent Block (Xavier Charles, Jérôme Jeanmart, FLJ) en Ethiopie avec The EX.


2009-2011 Sons de Bouche, projet participatif de collecte audio et vidéo de sons vocaux, installation vidéo. Assistante  : Emmanuelle Grama.

Création Festival Excentrique, Amboise, Les Tombées de la Nuit, Rennes, La dynamo de Banlieues Bleues, Pantin.


2007-2009 l'Echange de Claudel, mise en scène Julie Brochen, matières sonores en direct, festival d'Avignon et 110 représentations.


Allume la Lune, paysages sonores créés avec Henri Demilecamps sur une collection de berceuses receuillies à Roubaix par Laetitia Carré, CD et livre de Isabel Gaudray.

ed. Passage Piétons, prod. Bibliothèque de Roubaix.


2007-2010 L'orient est provisoire, installation de machines sonores sur la rumeur, créée en résidence à Rambouillet, exposée au TNB Dijon, EROA, Collège Boris Vian, Coudekerque Branche.


2006 Streaming Poesy, invité par Goetz Rogge en forêt de Saarbrükken, installation sur le mouvement des arbres.


Tournée avec Silent Block pour le 25ème anniversaire de The EX.

2006 Air Tuning Création électroacoustique pour 5 voitures tuning.

festival Musiques de Rues à Besançon.


2004 Jardin  installation automatique - 3ème série de machines sonores qui associe des machines à lumière.

Création au Tri Postal, Lille 2004, capitale européenne de la culture, Production Kling Klang,

exposée à L'Athanor, Saint-Nazaire, June Events à la Cartoucherie, Paris, festival Invisible,  Brest,  …







2004  Performance l'incertitude de la cuisine, une suite d'actions mettant en scène des expériences chaotiques avec des objets, ustensiles, parfois liés au quotidien. Une place était laissée à une invitée : Carole Perdereau (danse).

Création au festival Borderline, Vivat d'Armentières.


Performance Transe Lucide, création d'images en direct ・partir d'objets trouvés et d'une caméra vidéo. Tournées avec Mathias Forge et Xavier Saiki.


2003  Création du groupe Cosmik Reset avec Christian Laborie, Yves Jeanne, Yannick Herpin, FLJ, Benoit Rullier, festival Fruits de Mhère.

Création de la Danse du Block, musique improvisée à danser avec les membres de Silent Block.

Participation aux expositions collectives de la Fondacion Patagonista (Bruxelles) depuis 2003.


2002  Broccollages, en duo avec Pat Van Hemelrijk; tournée en Belgique, Pays Bas, Allemagne en 2002.


Performance filmée: l'homme voilier (titre original: de echte zeilman) dans laquelle je m'habille avec un costume de voilier, m'allonge sur la mer et navigue, poussé par le vent, le film a été intégré dans le spectacle Broccolages.


2001  concert solo de matières sonores improvisées: le moment perpétuel, à partir de petites machines amplifiées (3ème série).


2000  création de la série machines à lumières.

Un exemple: un pinceau mû par des bras mécaniques dessine dans un bac à sable transparent  posé sur un rétroprojecteur; le dessin se fait en lumière sur l’écran; des trames font apparaitre des tâches de lumière aléatoirement.

Création du solo chansons impopulaires accompagné de mes boites à rythmes mécaniques pour le festival mimi, Marseille.


1997  création du s.GAS.p (sous groupe d'actions sonores prometteur): actions sonores, création pour Musique en Scènes, Grame, Lyon ;


Formation du groupe Silent Block, avec Xavier Charles, Jérôme Jeanmart et Stéphane Levigneront pour une musique-matière improvisée, sur des instruments amplifiés et fabriqués à la maison; création en 1997 au festival Musiques Actions de Vandoeuvre les Nancy. Tournée en Europe, Canada, Ethiopie jusqu'en 2009.


1997-1998  musique pour le spectacle Los Mansardinos par Alibi Collectief (Pat Van Hemelrijk) Bruxelles, tournée en Europe et Canada.


1995  2ème série de machines sonores. Dans cette série j'ai joué davantage avec la production visuellement aléatoire du son. L'ensemble s'est  developpé en plusieurs orchestres indépendants: le carillon, les discrètes, l'axe, les grandes berces du Caucase...


création du duo les massifs de fleurs avec Dominique Répécaud (guitare) pour le festival Densités, Verdun.


Enregistrement pour le ballet Love is a Stranger de William Douglas en duo avec Pierre Berthet.

Production Charleroi Danses.


T.V. Povera !

J’ai utilisé la programmation télévisée des chaines hertziennes diffusée par 12 moniteurs muets, j’ai projeté des fragments sur les murs au travers de lentilles optiques. Les images morcellées devenues abstraites recomposaient une unité inattendue et un nouveau sens. ARIAP, Lille


Balancements: une installation d'une quarantaine de pendules se balançant en frottant les cordes d'autant de guitares électriques.

La pièce, d’une durée de 25 minutes et préparée par quelques jours de répétition, a été jouée par un groupe d’une douzaine de personnes à Antwerpen (Belgique) puis en France, Belgique, Pays Bas.


Membre de l'orchestre Système Friche, dirigé par Jacques Di Donato et Xavier Charles.


Performances avec l’Enveloppe Timbrée (Brigitte Negro, Carole Perdereau : danse, FLJ  : son et dessins) en 2000 et 2001.


Bande son pour Ferrailles, et La Cancion du microsillon, films d'animation de Laurent Pouvaret, Production Folimage (Valence). Festival d'Annecy.


1994  Enregistrement du CD Berthet-Le Junter au CCAM, Vandoeuvre les Nancy. Une partie chansons et une partie instrumentale. Tournée en France.


Alain Longuet réalise une vidéo de 15' L'Appel du Large, à partir de la 1ère série des machines sonores; pièce interactive Pixifolies en 1997 pour le festival Images et Sons de Coutances.

Participations au site babiloff.free.fr du collectif initié par Alain Longuet.


1992   j'écris des chansons, faites de bribes de texte assemblés comme des objets trouvés.


Entre 1993 et 1998, musiques pour De Commerce et d'Industrie (compagnie théâtrale), Lille, dirigée par Jean Claude Giroudon.


A partir de 1989, je développe des matières sonores instrumentales acoustiques dans une recherche avec Pierre Berthet.


En 1992, lassé temporairement (!) d'entretenir les machines, je cherche d'autres rapports entre le mouvement du corps et le son, j'utilise les mouvements tirés d'actions quotidiennes pour créer du son grâce à des outils, ustensiles, prothèses  : le costume à flûtes, le rameur, la brouette. Cela a pris la forme d'une performance d'actions sonores: Fabriek. Tournée en France, Belgique, Allemagne.


1988  commande de la Cie Angelin Preljocaj d'une machine pour le ballet Liqueurs de Chair.


1984  premières machines et instruments, installations et concerts dans le Nord de la France.



music

At 5 years old, I was impressed by the harbour sounds from Dunkerque, also by visual aspects from these huge installations? At the same time, I started to build toys in volume, starting with papers et found objects. My first radio in 67, makes me discover the overdrived  guitars from the english rock groups, that's was the starting point I heard music.

At 28 years old, I started again with making things, and I join different fields I was focused on like music instruments, mechanics, actions, found objects, in a first mechanical sound machine.

I like making tools, simples instruments, sound prothesis I cannot play as a master with but rather with a kind of instability, surprises, with i need in fact to improvise.

Geboren in Duinkerke, 1956

Hogeschool voor Toegepaste Kunsten in Roubaix



Ik ben gefascineerd door de chaos, door het in beschouwing nemen van zijn complexiteit, van de verschillende werkelijkheden die zich afwisselend manifesteren, zich dan weer vermengen.


Ik hou ervan om te kijken en/of te luisteren naar het toeval in de beweging, naar zijn  snelheid, zijn textuur, zijn dichtheid. Ik probeer al deze gemeenschappelijke factoren - die ik ook voel in de verschillende stromingen van het dagelijks leven en de realiteit die mij omringt - te bevatten, meer precies het geluid, de frequenties ervan en de omgeving die het behelst, het weer, de lichtweerkaatsingen, het circuleren van energie in het landschap van beeld en geluid.

Al deze waarnemingen en percepties zet ik om in geluid, in beweging van licht, in onbepaalde handelingen.


Ik crëeer op verschillende vlakken, zowel in beeld- en geluidsinstallaties alsook  voorstellingen, concerten, liederen, voorwerpen en performances, en dat sinds 1984.


De laatste jaren heb ik mij vooral geconcentreerd op het maken van geamplifieerde geluidsinstallaties, van klein formaat, welke ik ook gebruik tijdens mijn concerten.

Met deze machines verken ik de dichtheid, de combinaties van geluidsmaterie, 'live' gebracht. gemaakt en gemixt. Elke machine bevat één of meerdere instrumenten in werking gezet door een mechanisch systeem.


Ik hou ervan om het visuele aspect van het zich vormende geluid te tonen, het onzekere, het onverwachte in actie, zowel deze van de machine als de mijne, alles speelt tezamen.


Anderzijds ben ik ook erg geïnteresseerd door 'het werktuig' en vooral wat zijn invloed is op het individu. Deze 'prothese- of kunstwerktuigen', visueel en/of auditief, stel ik voor in performances zoals bvb. 'De echte zeilman'. 


Zo heb ik eveneens het principe van 'de mechanische toevalligheid' aangewend bij mijn lichtmachines.  Ik heb een vorm van abstrakt-concrete animatiecinema gerealiseerd, gecreëerd en direct met een machine die objecten laat bewegen in een projector.






Ik was 5 jaar en ongelooflijk onder de indruk van de geluiden en de monumentale installaties materie in de haven van Duinkerke.   


Ik ben toen begonnen mijn eigen speelgoed te maken, vertrekkende van karton en allerlei voorwerpen die ik hier en daar vond.


Een andere krachtige herinnering uit mijn jeugd is het wachten op de zondagnamiddag: dan reden we met de auto naar de haven en passeerden we telkens weer de brug over de Trystramsluis; het geluid dat deze ijzeren brug maakte toen we erover reden was een mysterieus geluid, het duurde maar enkele seconden, doch ik was er zo door gefascineerd dat ik het graag veel langer had gehoord.


Later, met mijn eerste radio in 1967, ontdekte ik de Engelse rockgroepen met hun gesatureerde elektrische gitaren en alhoewel ik dat toen nog niet begreep was het net dàt wat bij mij de klik maakte. Het waren juist deze complexe geluiden die me zo interesseerden.


Rond men 13 jaar probeerde ik een animatiefilm te maken doch geconfronteerd met een gemis aan middelen maakte ik een projector die 8 beelden per seconde voortbracht zodat ik toch mijn getekende papieren banden kon afspelen.


Later, met de schooljaren, heb ik een tijd mijn ideeën wat verloren.


Op 25 jaar begon ik saxofoon te leren aan de muziekschool doch beetje bij beetje kreeg ik de behoefte een soort muziek te horen die ik niet terugvond in de Jazzconcerten of op de radio.


Ik was verveeld door de saxofoonlessen die vooral georiënteerd waren op virtuositeit en ik was ontmoedigd omdat de synchronisatie tussen m'n linker- en m'n rechterhand me parten speelde. Dit alles maakte dat ik geen noten meer wou kiezen en dus maakte ik een saxofoon zonder kleppen, zodat ik me eindelijk op het blazen kon concentreren.


Op m'n 28 jaar, in 1984, begon ik de link te leggen tussen het landschap met de  havengeluiden uit mijn jeugd en de gitaren en ik begon opnieuw te knutselen: de muziek, de gevonden voorwerpen en de mechanica verenigend, wat resulteerde in mijn eerste geluidsmachine: een programmeerbare rhythmbox die me op concerten begeleidde bij mijn improvisaties met de hoorns en de windorgels.


Ik stelde vast dat gedurende het transport mijn machine zich telkens weer ontregelde doch ik moet toegeven, ik vond het resultaat veel interessanter dan dat wat ik probeerde te programmeren.

Door wat vertrouwd te zijn met de meteorologie - daar ik ooit zweefvliegtuigpiloot was -  accepteer ik de interventies van het toeval en de onzekerheid, welke ik trouwens ook meer en meer introduceer in elke machine.


Gewoonlijk begin ik met een simpel instrument te maken, dat ik vervolgens een hele tijd bespeel. Dan zoek ik verder naar mechanische bewegingen die hierop variaties mogelijk maken en zo maak ik een machine.


Begin jaren '80 duiken in Frankrijk dan de elektronische rhythmboxen op, de samplers, FM synthesizers ... het is housemusic alom, jazz wordt herontdekt, de plastische kunsten zijn in volle conceptuele periode en ik  voel me een  'onherroepelijk onaangepaste'.




installaties en creaties van de laatste jaren:


2012 Passage, installatie in een 19de eeuwse tunnel aan de oever van de Lot en een interactief orkest met de inwoners van Capdenac.

assistenten Emmanuelle Grama, Antonin Carette.

productie Derrière le Hublot.


2011-2012 performance met Michel Visot, exobioloog en Didier Petit, cellospeler.

CNES Parijs.


2012 - 2013 Les Petits Bateaux, poëtisch interactief project, constructie van kleine zeilbootjes en te water gelaten begeleid door de fanfare.

assistenten Emmanuelle Grama, Fabian Foort, Antonin Carette.

productie Le Bateau Feu, scène nationale.


2008-2013 Zone Translucide, installatie van lichtmachines omringd door electro-akoestische muziek, gecomponeerd in de studio's van het GMEA in Albi naar aanleiding van een Staatsopdracht.

co-productie en residentie in het GMEA in Albi, Huis Salvan in Labège, in het Abbaye de Noirlac, te Rambouillet, met steun van het DRAC Nord - Pas de Calais, Echangeur in Fère en tardennois, Life in St Nazaire.


2010-2013 MAsses, concert-landschap solo met versterkte machines,

De Hallen van Schaerbeek Brussel B, festival Excentrique F, festival Derrière le Hublot F,  jazz in la Villette for Kids Pantin, Brise-Glace Reims, Césaré in Reims...


2009 Collectieve expositie met de Fundacion Patagonista (B) in Buenos Aeres.


2009-2010 Calais,doc, realisatie van een vidéo-project met Goetz Rogge (D) over het landschap van Calais begeleid door een amateurorkest, live gespeeld op gefrabiceerde voorwerpen.

Residentie van creatie en uitwisseling in het Centre Culturel Gérard Philipe.


2009 Tournee met Silent Block in Ethiopië met The EX, Xavier Charles et Jérôme Jeanmart.


2009-2011 Sons de Bouche, interactief project, het verzamelen van audiovisueel materiaal van vocaal geluid, video-installatie.

assistente Emmanuelle Grama.

Creatie Festival Excentrique, Amboise, Les Tombées de la Nuit, Rennes, La dynamo de Banlieues Bleues, Pantin.


2007-2009 l'Echange de Claudel, regie Julie Brochen, live geluid, festival d'Avignon en 110 representaties.

Allume la Lune, CD gerigstreerd met Henri Demilecamps,

ed. Passage Piétons, prod. Bibliotheek van Roubaix.


2007-2010 L'orient est provisoire, installation de machines sonores sur la rumeur, créée en résidence à Rambouillet, exposée au TNB Dijon, l'EROA de Coudekerque Branche.


2006 Streaming Poesy, geïnviteerd door Goetz Rogge in het woud van Saarbrücken, installatie rond de beweging van de bomen.


Tournee met Silent Block voor de 25ste verjaardag van The EX.

2006 Air Tuning Electro-akoestische creatie voor 5 getunede auto's,

festival Straatmuziek in Besançon.


2004 Jardin, automatische installatie  - 3de serie geluidsmachines die samengaan bij de lichtinstallaties.

Creatie in het Tri Postal, Lille 2004, Europese culturele hoofdstad, Productie Kling Klang,

tentoongesteld in het Athanor, Saint-Nazaire, June Events in de Cartoucherie, Parijs, festival Invisible, Brest,  …


  en nog steeds:

2de serie machines, paysage portuaire, jardin

Ruimte Poirel Nancy, Theater van Morlaix, Patrimoniumdag Seine en Marne, Nationaal Theater van Strasbourg, Hotel Sponeck L'Allan in Montbelliard, Hospice d'Havré in Tourcoing, Tombées de la Nuit in Rennes, festival Excentrique in Amboise …

 

  les concerts solo:

le moment perpétuel, Wormholes in de Echangeur in Bagnolet, de Worm in Rotterdam, het Aquarium in de Cartoucherie de Vincennes...

Born in 1956, Dunkerque France



In 1984, I began to construct instruments (strings, winds, percussions), with found objects, and I immediately interested myself to the creation of the mechanical machines that was going to play some. I have little by little organized a vocabulary of sounds that drove me to consider music as a landscape. In places of exhibition, I showed machines under shape of automatic facilities and I also gave concerts part improvised with my own instruments, in duo with the sound machines.

Installations and concerts in France, Belgium, Germany, Hollande, since 1984.


In 1992, performance of sound actions on kind of muscular machines: Fabriek. In this project, I looked for other reports between movement and sound; I used the daily movements of the body to generate sounds with tools, utensils, prosthesis: flutes costume, wheelbarrow, rowing sound machine. Tour in France, Belgium, Germany.

From 1989, concerts in duo with Pierre Berthet (B) we developped long acoustic materials (installations with steel wires, springs and resonators)


1992: I write songs, scraps of text assemblies as with found objects, while preserving traces and accidents.


1994: CD recording in duo with Pierre Berthet, one song part and one instrumental part on CCAM label, Vandoeuvre les Nancy.

1995: new sound machines serie (2nd): in this serie I played further with the visual uncertain production of sounds. During these years, I organized the whole in several independent orchestras: the carillon, the discreet machines, the axe...

Duo creation "les massifs de fleurs" with Dominique Répécaud (guitar, objects) at Densités Festival, Verdun-F-


T.V. Povera! installation at ARIAP, Lille.

I used the TV programs of the hertzian chains distributed by 12 monitors and I transform them in projectors through optic lentils. Part of screens were projected on walls,  pictures recomposed become abstract, an unexpected unit and a new sense appeared.


Balancements (Pendulums): an installation including about forty pendulums rocking themselves while rubbing strings of as many electric guitars.

The piece's length was 30 minutes and was prepared by some days of repetition, has been played by a group of a dozen people, Villanella production, Antwerpen-B-


1997: s.GAS.p creation at Musiques en Scènes, Lyon-F-: a sound action group of non-musicians people (generally) is invited to play a suite mainly on an installation composed of 2 streets of guitars to walk on and 2 merry-go-rounds.


Silent Block, music group with Xavier Charles, Jérôme Jeanmart, Stéphane Levigneront, music played on home-made amplified instruments and small mechanical machines; creation at Musiques Actions festival, Vandoeuvre les Nancy-F-.

Movie music: To the shade of  Noise, video on 80th Birthday of Verdun Battle, Kamel Maad, director.



2000: light machines serie

an example: a brush is drawing in a transparent sand tray applied on a projector, the drawing is made with light on screen, other machines make move kind of trams, and make appearing aleatoric spots.

Solo concert  unpopular songs  along with mechical ryhthm machines, created at MIMI festival in Marseille.


2001: le moment perpetuel  (perpetual moment) solo concert of improvised soundscapes with small mechanical amplified machines (3rd serie)


Performance : le vrai homme voilier (the true sailing man) in which I dress up with board,mast and sail and become a sailing boat, a video made at first attempt was integrated in Brocollages, a theater piece.


2003: Cosmik Reset, improvide music group composed with Christian Laborie, Yves Jeanne, Yannick Herpin, FLJ, Benoit Rullier, Fruits de Mhère festival.


2004: Jardin  (garden) 3rd serie developping as a sound automatic installation completed with light machines. Creation at Audioframes festival, Lille 2004, Kling Klang production.


Performance l'incertitude de la cuisine, (the cooking's uncertainty)

chaotic experiences actions suite with objects, sometimes close to home's life. Carole Perdereau, dance, was invited. A Voir Production, created at Borderline festival, Vivat,Armentières-F-


contributions:


The Angelin Preljocaj Co ordered me in 1988 an erotic machine for the ballet named Liqueurs de Chairs.


1994: Alain Longuet, director achieved a 15' video: L'Appel du Large, by using pictures of the sound machines; then a piece interactive Pixifolies in 1997, Images et Sons festival, Coutances-F-.

Short videos on web site  , initiated by Alain Longuet.

photo: Guillaume Collanges

photo: Thierry Laroche

nederlands

english